Sélectionner une page

Saintes (17)

Etude de réaménagement urbain et paysager : requalification de l’entrée Est de la ville

Construction d’un restaurant grand public

 

L’entrée initiale Est de la ville présente un giratoire à quatre branches dédiées exclusivement aux déplacements motorisés.

Le projet de requalification de la ville et celui des aménagements paysagers sont les réponses aux nouvelles politiques de sécurité et environnementales de la ville de Saintes :

          – Limitation de vitesse

          – Développement des circulations douces (voies piétonnes, voies cyclistes)

          – Développement des transports en communs

          – Réintégration du végétal dans l’espace public

          – Gestion alternative des eaux pluviales

Le projet de requalification urbaine et paysagère de l’entrée de la ville a donc diversifié la fonctionnalité des voies d’origine : une voie réduite à double sens, adaptée à la vitesse limitée (30 km/h) contigüe aux voies cyclistes et piétonnes, bordées d’espaces végétalisés variés.

Une noue paysagère au point bas participe à la gestion des eaux pluviales, largement plantée de végétaux à fort taux de fixation de carbone pour permettre un rejet contrôlé en milieu naturel.

La révision de l’éclairage public contribue à la sécurité des lieux, notamment au droit du passage protégé, particulièrement renforcé.

Buttes paysagères, strates arborescentes, arbustives ou rampantes, jachères fleuries (séneçon, coquelicot, avoine), jalonnement d’arbres (charme, frêne, érable) et massifs d’arbustes à feuillage persistant ou caduc (saule, noisetier, troène, fusain et cornus, buis et colutéa) définissent les traitements retenus pour le giratoire principal, les voiries, les îlots séparatifs et directionnels, les accotements.

Le projet architectural du restaurant grand public s’inscrit dans cette requalification urbaine : sur le terrain de 5.800 m² tangent au giratoire, le bâtiment de 500 m² affirme sa présence tout en préservant l’aménagement paysager : les hautes baies de verre et métal jouent la transparence tout en révélant, à l’entrée de la ville, un lieu de vie et de rencontre des publics.

En arrière-plan de l’établissement, le jalonnement de plus de 150 m de long composé de charmes et de frênes, renforce la perspective vers le centre-ville.

Urbanisme paysage